Article

A voir les photos qui sont envoyées au site et ce qui se passe sur notre terrain (JDM), on constate clairement la multiplication de ce que l'on appelle même plus des "petits gros".

Rien que chez nous, on a vu arriver ces deux dernières années, trois ou quatre avions de voltige (Extra, Cap, Sukoi, Zlin, etc), un Piper de 2.8m, puis un Piper de 3m, un Belanca de plus de 3m, et enfin un biplan Sopwith Pup de 2.5m.
Regardez aussi les annonces de ce site, pas moins de 6 "monstres", dont un de plus de 6m, sans compter les gros moteurs.

Salut aux aéromodélistes,

Malheureusement, il faut souvent un incident majeur pour inciter aux réactions! C'est typiquement humain. Pour la plupart, ne sommes-nous pas, à un moment ou l'autre, des optimistes inconscients...
Le drame meurtrier de ce week-end de mi-mai en Hongrie m'incite donc à partager mon expérience dans le domaine des pertes de contrôle radio.

Vous voudriez bien, mais vous n'osez pas? Et puis vous n'y connaissez rien? Et en plus ça va être cher? Ce n'est pas la seule, mais voici ma méthode pour une conversion à l'électrique 'en douceur'… Elle est applicable à tout modèle 'classique' et de taille raisonnable. L'exemple est basé sur le Super Sportster, un avion de sport de classe '40' tout ce qu'il y a de plus standard.

Texte & photos: Laurent Schmitz

L'avion: pas de plomb dans le derrière…

De nos jours, deux technologies se battent pour alimenter nos moteurs électriques: NiMh et LiPo. Autant le dire tout de suite, les accus LiPo ont gagné. Tant en termes de poids, de volume que de puissance, ces petites merveilles sont de la dynamite pour nos avions!

Voici une astuce qui vous permettra de réaliser vous-même très facilement une carrosserie « faite maison » pour votre hélico indoor, à peu de frais (ce qui coûte le plus cher c’est la peinture !) et en peu de temps : environ une heure de travail (hors séchage).

Avionneur indoor depuis bientôt dix ans, j’ai eu récemment l’étrange envie (comme pas mal de gens) de me mettre à l’hélicoptère. Les prix se démocratisent de plus en plus pour ces drôles de machines… du moins à l’achat !

Un beau jour d' Août , je me décide à faire un vol avec la permission du fermier propriétaire dans une immense champs, composé de multiples cultures, avec mon nouveau planeur ROBBE ARGOS de 2m70, électrifié,.Je lance l' engin qui tel un oiseau bien dressé prend peu à peu de l' altitude et docilement spirale à la recherche d' une bonne pompe, il atteint de ce fait une altitude satisfaisante, je coupe le moteur et m' amuse avec le joujou, pas longtemps , horreur, il n' obéit plus à ma commande, j' ai beau me démener comme un diable rien à faire et impuissant, je le vois glisser sur l' aile e

Ce jour-là, Claudy commande son bon vieux motoplaneur quand le Stampe de 2m20 de son beau-fils décide d'avoir une panne de moteur... Grâce aux bons conseils de Claudy, la belle maquette finit intacte dans les maïs: ouf!

C'est à ce moment que notre pilote se souvient du planeur, lequel a bien sûr pris la clef des champs...

L'engin était à ±20m d'altitude quand on l'a aperçu la dernière fois et le vent était modéré. Il ne doit donc pas être bien loin. Mais où chercher? Dans les maïs au nord, le froment au sud ou les betteraves à l'ouest?

En 1998, après des années de modélisme et moult avions à moteur thermique je découvre la propulsion électrique par l’indoor. A cette époque on était heureux comme tout de faire tourner une dentelle toujours dans le même sens et dont les seules phases un peu intéressantes étaient le décollage et l’atterro. Très vites, les premières mousses volantes (pico-jet, twin-jet,…) font fureur à mon club et les vols en hivers deviennent bien plus confortables question démarrage.

L'aéromodélisme, cela fait déjà bien des années...Et pourtant,
merci aux membres du Club "Les Libellules" de Hotton (Ardennes) qui ont été à l'initiative de ce week-end de Pâques au Cap Blanc Nez / Gris Nez!
Car grâce à eux j'ai franchi le pas vers la découverte de cette nouvelle façon de voler. Combien de fois ne me suis-je pas posé de questions en parcourant des articles dans nos revues favorites et en lisant des abréviations comme "PSS" ou autres mots...

Modelma 2005 ferme ses portes sur un succès retentissant. Belle
organisation, démonstrations de qualité et stands animés ont régalé un public nombreux. L'association du modélisme avec le salon des arts créatifs (Créativa) est une excellente idée. Non seulement les épouses des modélistes y trouvent leur compte, mais ce 'mariage' permet de faire découvrir notre hobby à une population qui n'en soupçonnait pas la richesse.

Syndiquer le contenu