Divers

Modéliste depuis une vingtaine d’année, on ne peut pas dire que je sois un vrai de vrai. Je n’ai que rarement trouvé la patience de construire. Néanmoins, je trouve un plaisir énorme à faire virevolter un avion, à peaufiner une approche, à améliorer ma voltige,…. Bref j’aime piloter, j’aime moins construire.
Il est fort probable que si j’étais retraité avec un bel atelier bien équipé et tout le temps dont on puisse rêver il en serait tout autrement.

La semaine dernière j'ai passé une annonce ici même afin de trouver un amateur pour acheter avec moi un moteur de type OS 70 FS Ultimate chez pigs airlines au prix unitaire de 381.00 Eur. et au prix par deux pièces de 298.99 Eur. Quelques heures après avoir passé mon annonce sur aéromodélisme.be, un amateur prend contact avec moi pour acheter le moteur par deux pièces ; je décide donc de passer commande sur le site en ligne de pigs et la .. Surprise !!!

En se baladant sur les terrains d’aéromodélisme belges (et français) il faut bien en arriver à cette constatation : 99,9 % des modélistes sont des hommes (j’ai vu en France, une pilote de planeur). Ce qui amène naturellement (en tout cas chez moi) cette question : POURQUOI ?

Les arguments en faveur de la pratique par la gent féminine ne manquent pourtant pas. Côté construction, on connaît la patience et la minutie dont nos compagnes sont capables et d’ailleurs dans pas mal de foyers, c’est madame qui se charge de l’entoilage et d’autres finitions.

Si comme moi vous avez la trentaine, et si, toujours comme moi, il
vous est arrivé de lire l'hebdomadaire "Spirou" il y a une vingtaine
d'année, vous aviez découvert à cette époque une BD pas comme
les autres: "Les casseurs de bois". Ca y est, vous vous souvenez? Cela
raconte l'histoire de quatre jeunes gens qui décident un jour de se
lancer dans l'aéromodélisme; ils apprennent épiloter, et montent
un club... Bien entendu, il va leur arriver des aventures
extraordinaires! Vous avouerez que des BD de ce genre, c'est plutôt
rare!

Syndicate content